Retrouvez dans le site de CAMERVIBES Magazine:::

  • Culture

    Culture

    Présentation, réflexion et synthèse sur des pratiques culturelles et artistiques.
  • Campus Univers

    Campus Univers

    Une mise en lumière des valeurs des campus et ouverture de ces dernières à la société et au monde.
  • Toute l'actualité

    Toute l'actualité

    Toute l'actualité en proposant une lecture authentique des faits parrégion du Cameroun et dumonde
  • 1
  • 2
  • 3

À peine la célébration de la victoire éclatante du Cameroun sur le Cap-Vert achevée (4-1), Samuel ETO’O, président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), a adressé une mise en garde sévère aux joueurs de l’équipe nationale. Dans une lettre incisive, il rappelle aux Lions Indomptables leur obligation de se conformer strictement aux directives de la FECAFOOT durant la période de mise à disposition.

Cette lettre, signée par Blaise DJOUNANG, Secrétaire Général et Directeur des Affaires Sportives de la FECAFOOT, fait suite à la prestation impressionnante des Camerounais lors du match de qualification pour la Coupe du Monde 2026. Michael NGADEU, Vincent ABOUBAKAR (auteur d’un doublé), et NOUHOU TOLLO ont brillé sur le terrain, offrant aux supporters une victoire mémorable. Pourtant, au lieu de félicitations, les joueurs ont reçu une sévère réprimande.

Rappel à l’ordre et mise en garde

La missive, intitulée « Mise au point », stipule : « Pour le match Angola-Cameroun du 11 juin 2024 à Luanda, nous vous demandons de rester entièrement à la disposition de la FECAFOOT t et de respecter le programme qui va vous être communiqué incessamment. » Eto’o souligne que depuis le début du regroupement le 3 juin, certains joueurs ont été pris en charge par des individus non autorisés, une violation des règlements de la FIFA et de la FECAFOOT.

Cette intervention musclée vise à réaffirmer l’autorité de la FECAFOOT sur l’organisation et la gestion des activités des joueurs pendant leur période de mise à disposition. Eto’o n’a pas hésité à rappeler les sanctions possibles en cas de non-respect, citant le règlement de la FIFA qui pourrait entraîner des mesures disciplinaires sévères.

Un contexte tendu

Cette situation intervient dans un climat déjà tendu entre Eto’o et le ministère des Sports, qui avait été écarté de l’organisation du match contre le Cap-Vert. Malgré la victoire, les relations entre la FECAFOOT et les autres acteurs du football camerounais demeurent conflictuelles.

Le ministre Jean de Dieu MOMO avait espéré que cette victoire pourrait réconcilier les différents protagonistes du football national. Cependant, la ferme prise de position de Samuel ETO’O montre que la paix n’est pas encore à l’ordre du jour.

Les Lions Indomptables s’envoleront ce dimanche pour Luanda à bord d’un vol spécial organisé par la FECAFOOT, avec en tête l’ultimatum de leur président. L’issue de cette confrontation interne reste incertaine, mais une chose est claire : Samuel ETO’O est déterminé à imposer sa vision et son autorité sur l’équipe nationale.

Voici la Lettre de la FECAFOOT aux Joueurs des Lions Indomptables avant Luanda:

Jean Bosco BELL

Campus Univers

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Information

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Newsletter

En ligne

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également