En Afrique, la science au féminin (1). Alors que les étudiantes sont encore minoritaires sur les bancs des universités du continent, « Le Monde Afrique » dresse huit portraits de chercheuses qui montrent la voie à suivre.

Evidemment, l’Afrique est encore loin… Avec 35 chercheurs par million d’habitants, contre près de 2 500 en Europe et plus de 4 000 aux Etats-Unis (selon la Banque africaine de développement), le continent reste une terre de sciences en devenir. Pariant sur les universités et le retour de diasporas formées ailleurs, les 54 pays se battent pourtant pour se faire une place sur la scène mondiale de la connaissance et de l’innovation. Si aujourd’hui seuls 2,6 % des chercheurs de la planète travaillent entre Alger et Le Cap (selon l’Unesco), demain pourrait être différent au vu des quelque 200 000 étudiants africains qui préparent actuellement un doctorat (dont 160 000 dans des établissements africains et 25 000 en Europe).

Les rédacteurs du Journal des Travailleurs des Universités du Cameroun du 03 octobre 2019
ne s'y sont pas trompés en titrant: "LE 09 OCTOBRE, NOTRE DESTIN". D'après des sources
concordantes, les débats qui ont opposé les représentants de l'Etat à savoir, le Ministère de
l'Enseignement Supérieur(MINESUP) et le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale (MINTSS)
et les représentants des Universités d'États du Cameroun ont été houleux. Il en ressort au
moins 2 grandes informations :

Campus Univers

Information

Newsletter

En ligne

Nous avons 63 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également