Les rédacteurs du Journal des Travailleurs des Universités du Cameroun du 03 octobre 2019
ne s'y sont pas trompés en titrant: "LE 09 OCTOBRE, NOTRE DESTIN". D'après des sources
concordantes, les débats qui ont opposé les représentants de l'Etat à savoir, le Ministère de
l'Enseignement Supérieur(MINESUP) et le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale (MINTSS)
et les représentants des Universités d'États du Cameroun ont été houleux. Il en ressort au
moins 2 grandes informations :

- Les revendications des personnels d'appuis sont fondées. Ils réclament en effet l'application

du décret du Premier Ministre de juillet 2014 portant augmentation du Salaire Minimum Inter
Garanti (SMIG).
- Depuis le début, les représentants du MINESUP et MINTSS ont travaillé à polluer le débat en
tentant soit de montrer l'inanité infondée des revendications du personnel, soit en dernier
recours à ramener au rabais la nouvelle grille de salaire tant souhaitée depuis plus de 5 ans par
les Personnels d'Appuis des Universités qui continuent de faire vie commune avec le
misérabilisme.
Au terme des discussions et avec l'entrée en scène de la Directrice des Affaires Générale du
MINESUP qui a rejoint les protagonistes en cours de discussion, le débat semble évoluer vers
une grille de salaire consensuelle qui respecte l'esprit et la lettre du décret du Premier Ministre
du 24 juillet 2014. Seulement depuis la fin des travaux, le rapport de ces derniers reste toujours
attendu, ce qui a le don de perturber la sérénité des personnels qui parlent déjà d'un nouveau
mouvement d'humeur si leurs droits ne sont pas respectés.
                                                                                                                         Joseph MBOUA EKORO

Campus Univers

Information

Newsletter

En ligne

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également