Il y a comme un malaise à lire Les paradoxes « du pays organisateur ».

Comment comprendre en effet, notamment dans le contexte camerounéen, que les élites de la province du Sud connaissent un enrichissement galopant, alors que les populations de cette même contrée du pays de Paul Biya croupissent médiocrement dans un enclavement hadal ?

Là se trouve le paradoxe. L’étrangeté, la contradiction, la bizarrerie, l’invraisemblance, la chicane. Dans un moment historique relativement longitudinal de l’ère Biya, avec dans son escouade une ribambelle de Ministres et autres personnalités ressortissants du Sud.

Citant d’entame un proverbe Chinois, l’auteur averti : « lorsque l’on obtient le pouvoir, ses poules et ses chiens montent au ciel ». Paradoxe frappant, la région du Sud est vouée à tout, sauf au firmament. Pire, elle est promise à l’enfer. Lequel prend un relief tout spécial lorsque cette dernière est réduite à faire office de bétail électoral. Ne dit-on pas encore côté Chinois et avec Charles ATEBA EYENE que : « Quand tout va bien, on peut compter sur les autres, quand tout va mal, on ne peut compter que sur sa famille » ?

Des fils au pouvoir et une situation en infrastructures épouvantable, calamiteuse. Un vrai paradoxe. Ce d’autant que le plus illustre de ces fils reconnait lui-même dans son ouvrage célèbre – Pour le libéralisme communautaire que : « l’épanouissement matériel est un préalable à l’épanouissement intellectuel et moral de tout homme et de toute société digne ». Deux autorités des milieux des débats du Cameroun et d’ailleurs y ont apporté de brèves mais de pénétrantes contributions. Roger TSAFACK NANFOSSO, Agrégé des sciences économiques – le préfacier – fait un zoom sur le rôle et le métier d’élite, ce type d’hommes décidés et capables. Et qui dans le cas d’espèce se trouvent pour la plupart, capables et pas décidés. Une faillite. S’installe alors un malaise abyssal que partage Guy Parfait SONGUE, Politologue, Enseignant à l’Université de Douala ; lequel se pose une batterie de questions dont les réponses tapies dans cet ouvrage à la réputation notoire, méritent le détour.

Note de lecture proposée par Jean Bosco BELL

Campus Univers

  • 1
  • 2

Information

  • 1
  • 2
  • 3

Newsletter

En ligne

Nous avons 234 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également