KUND’EYALA désigne en langue Bassa du Cameroun, «liberté d’expression». Le Maxi single de ce groupe pétri de talent est déjà dans les bacs. 3 titres magiques où traditions et modernité se croisent pour fournir un métissage sonore singulièrement attrayant.

La griffe de la maturité au rythme de « Wakalika » en featuring avec Lady B – « Angonie » - et «Pour mieux t’aimer », chanté avec Sahel. Résultat d’une expérience longue engrangée sur divers scènes nationales et internationales telles le festival Gabahoo Hip Hop au Gabon, le Mega Camer Rap Wonderground avec Singuila en 2004, la première partie des 70 ans d’anniversaire et 50 ans de carrière de Manu Dibango à Yaoundé et Douala, le Mega Camer Rap Underground avec PitBaccardie en 2003, l’ex CCF devenu l’If, la première partie des Makoma et juin 2001 au stade Mbappe Leppe et le FOMARIC, la célèbre Foire Musicale Artistique Industrielle et Commerciale. Le groupe KUND’EYALA s’inspire des artistes inclassables comme Manu Dibango, Eboa Lottin, LokuaKanza, etc. Mais aussi des personnalités ressources comme Jocelyne FOTSO (Canal 2), Dinaly (LTM), Victor NGANO (MTN) Serge Pouth (CRTV), Blaise Aboui et Jephté tala qui sont promoteurs culturel et manager. C’est cette somme d’apprentissage et de rencontre à l’effet boule de neige qu’il est donné de déguster, sans modération. Aristy, Rahym et Soun, des pépites qui portent bien le nom de KUND’EYALA.

Campus Univers

Information

Newsletter

En ligne

Nous avons 14 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également