Prends-moi Corona,

Je préfère encore

Que ce soit toi qui me prennes

Avant les policiers

Qu’on enverra bientôt

Pour me « cueillir »

A cause de me dettes si grosses,

Contractées juste avant toi,

Pour lancer mon « dancing».

Prends-moi Corona,

Mais enfin qu’attends-tu !!!

Il vaut mieux que ce soit toi

Plutôt que ce bailleur en furie

Qui refuse d’accepter

De nous garder encore,

Mes huit gosses mon épouse et moi,

Depuis que mon travail est fini.

 

Prends-moi Corona

One time !!

Finissons-en…

En quelques jours viens abréger

Cette agonie dans mon corps absent de reins,

Me rappelant mon infortune,

Mon incapacité à payer,

Leur impuissance à me soigner.

 

Épargne-moi un suicide.

Prends-moi avant, Corona.

 

 

                                                   ANA MENDOU                                                                                                              

                                                      (Douala 29 mars 202023 2H23min)