Loin d’être assimilés à une simple absence d’action, de nombreux analystes pensent aujourd’hui que les silences du Président de la République devraient au contraire être perçus comme une sorte de communication de pouvoir.

Peut-on véritablement parler de silence, dans le mode communicationnel d’un chef d’Etat ? Dans quelle mesure ce silence participerait-il d’une stratégie de mise en scène de la communication présidentielle ? Voilà quelques questionnements qui n’échappent pas aujourd’hui à l’œil attentif de quelques analystes politiques moins discrets qui suivent au quotidien les actes du chef de l’Etat.

L’accusation fallacieuse a fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux ce jeudi 04 mars 2021, lorsque sous la plume grotesque de Boris Berthold, il a été annoncé sans preuve que la Pr Magloire Ondoa a soustrait la somme de deux milliards de FCFA dans les caisses de l’Université de Douala. A l’épreuve des faits, il s’avère clairement que ladite bombe se réduit en un pétard mouillé. D’obscurs acteurs à la baguette, mais dont les manœuvres dilatoires ne suffisent pas à stopper l’élan du Recteur, résolu à atteindre ses nobles objectifs, notamment celui de la construction à venir  d’un immense complexe de la professionnalisation.

A l’issue de la rencontre entre le Chef du Gouvernement et l’Archevêque Métropolitain ce mardi 26 Mai 2020, Joseph Dion NGUTE s’est fendu d’un post sur sa page twitter :

Situation confuse ce matin à Bamako. Bruits de bottes et mécanique militaire règnent depuis ce matin alors que le personnel de l’administration publique,  les banques,  les marchés et  les espaces publics sont fermés.

Selon l’ambassadeur de Norvège, des soldats maliens se sont mutinés mardi aux abords de Bamako. Le camp militaire de Kati (camp Soundjata) d’où était parti la déstabilisation contre le président Amadou Toumani Touré (ATT) en 2012 est en ébullition . Plusieurs ministres et généraux arrêtés. Suivez la situation de minute en minute.

Le sous-lieutenant Frédéric Jeunesse NGUIEMA, Lauréat de la 37ème promotion de l’EMIA (Ecole Militaire Inter Armée) baptisée « Jacob KODJI », a été tué lors d’une opération à Mamfé dans la région du Sud-Ouest Cameroun.

Campus Univers

  • 1
  • 2
  • 3

Information

  • 1
  • 2
  • 3

Newsletter

En ligne

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également