Décidément, les jours se suivent et se ressemblent désormais pour Narcisse MOUELLE KOMBI autour des Lions Indomptables!

Non content de voir tous ses plans échouer avec fracas depuis qu’il a essayé de détourner l’équipe nationale à son profit par pure vengeance et pour son égo, le ministre des sports et de l’éducation physique fait courir en ce moment un gros risque à la FECAFOOT, et aux Lions Indomptables en Angola, où ils doivent affronter ce mardi soir les Palancas Negras.

Après avoir appris que les passeports de ses hommes de main étaient bloqués à l’aéroport de Luanda,  le ministre des sports et de l’éducation physique va dépêcher Benjamin BANLOCK et Hervé MVENG au service de l’immigration pour payer les visas de leurs camarades.

Sur place, ils se présentent comme les responsables du ministère des sports du Cameroun venus régler le problème. Ce qu’ils ignoraient, c’est que le président de la fédération angolaise de football Arturo de ALMEIDA avait déjà résolu l’équation des dits passeports.

En effet, au terme de la réunion technique d’avant match qui a eu lieu au siège de la FAF le 10 juin 2024 en matinée, la délégation camerounaise conduite par Benoît ANGBWA, coordonnateur des équipes nationales avait déjà posé le problème à Arturo de Almeida qui a immédiatement géré la situation en payant les frais de visa de toute la team Cameroun: membres de la délégation officielle et des agents du le ministère des sports et de l’éducation physique confondus, charge ayant également été donné à Benoît ANGBWA de passer récupérer tous les passeports en milieu d’après-midi.

Sauf que Benjamin BANLOCK et Hervé MVENG vont profiter de l’aubaine pour emporter par devers eux les 71 passeports sans avoir déchargé ce retrait. Ils rentreront sans mot dire au Victoria Garden hôtel où loge l’équipe. Et c’est donc en début de soirée que la situation va se compliquer au moment où le commissaire du match doit faire le contrôle habituel des passeports des joueurs à l’hôtel à 18h, Ries Johannes Jakob (Namibie) va débarquer à la séance d’entrainement des Lions Indomptables au stade du 11 novembre pour se plaindre de ce gros manquement dommageable pour le Cameroun.

Sur place, Benoît ANGBWA qui ignore toujours le nom de la personne qui détient les passeports, essaie de calmer le jeu en promettant au commissaire du match de rattraper le coup.

Ce dernier fait savoir que quoi qu’il arrive, il enverra son rapport à la FIFA, en mentionnant ce gros dérapage. Séance tenante, l’agent de liaison que la Fédération Angolaise de Football a mis à la disposition de la FECAFOOT  passe un coup de fil et l’on apprend de suite que ce sont deux personnes qui se sont présentées comme des responsables du ministère des sports et de l’éducation physique du Cameroun qui ont emporté tous les passeports, y compris ceux des 26 joueurs.

Marc BRYS, qui visiblement était au courant de la supercherie, envoie Germain Noël ESSENGUE passer un message au commissaire du match qu’il veut le voir, mais l’entraîneur belge se résout à s’approcher de lui voyant toute la foule qu’il y avait, une fois revenu à l’hôtel, Benoît ANGBWA informe le chef de la délégation de cette situation malsaine.

Prosper NKOU MVONDO va se rapprocher de Michel DISSAKE MBARGA, l’inspecteur général des services au le ministre des sports et de l’éducation physique qui va également feindre d’ignorer le hold-up.

C’est lorsque Benoît ANGBWA décide de faire venir la police angolaise à l’hôtel pour interroger tous les responsables du le ministre des sports et de l’éducation physique que Hervé MVENG va avouer qu’il détient les passeports.

Dans un premier temps, il remet uniquement les passeports des encadreurs et garde avec lui ceux des joueurs qu’il va remettre à Marc Brys, le dernier larron du polar monté par Narcisse MOUELLE KOMBI.

Benoît ANGBWA rappelle le commissaire du match et lui fait part des derniers événements, ce dernier lui demande de se débrouiller à être à son hôtel ce mardi 11 juin 2024 à 7h du matin pour un contrôle des passeports a posteriori.

Marc BRYS décide enfin d’entrer en scène. Il demande à nouveau à rencontrer le commissaire du match, ce qui va être fait dans la foulée. Avec Dany NOUNKEU, ils se rendent à l’hôtel de Ries Johannes Jakob, où ils y seront rejoints par le Pr NKOU MVONDO, Benoît ANGBWA et Nicolas ALNOUDJI.

S’en suivront alors plus de trois heures d’interminables discussions chaudes durant lesquelles Marc BRYS demande au commissaire du match de déchirer la fiche technique des encadreurs remplie et signée la veille par Benoît ANGBWA, afin de le remplacer par son staff ce soir contre l’Angola.

Le chef de la délégation courroucé, lui apporte une fin de non-recevoir ferme. Marc Brys fait savoir qu’il ne signera pas la feuille de match, à Prosper NKOU MVONDO de lui dire qu’il prend acte et que des mesures disciplinaires seront prises.

L’entraîneur belge, sentant qu’il ne fera pas le poids, demande avec un ton de supplication qu’on remplace son analyste vidéo sur le banc de touche par Alioum BOUKAR, là encore c’est un NON catégorique qui lui est donné.

C’est vers 11h30 ce mardi que Marc BRYS capitule et consent à remettre les passeports des joueurs et à remplir la feuille de match. Il baissera les armes non sans avoir déversé à ses vis à vis toutes les confidences de ses mentors.

C’est ainsi qu’il leur dira qu’il a déjà rencontré le SGPR à deux reprises au nom du président de la République, qu’il rencontre régulièrement le ministre des sports et de l’éducation physique et que ces deux personnages lui ont assuré et l’ont rassuré que “bientôt la fédération camerounaise de football sera une coquille vide”.

Le Cameroun jouera donc son match ce soir contre l’Angola, mais devra probablement subir des sanctions derrière, du fait de l’irresponsabilité et de l’inconscience sous fond de règlement de compte de Narcisse MOUELLE KOMBI qui ont entraîné dans leur sillage des collaborateurs et des personnages eux également inconscients au point vouloir détruire l’équipe nationale ” A ” masculine du Cameroun.

Par afrikafoot

Source : https://afrikafoot.fr/exclusif-match-angola-vs-cameroun-narcisse-mouelle-kombi-benjamin-didier-banlog-marc-brys-complice-dune-sanction-du-cameroun-par-la-fifa/

Campus Univers

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Information

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Newsletter

En ligne

Nous avons 24 invités et aucun membre en ligne

Facebook

Visitez également